Témoignage de Laura [3 ans après son accouchement traumatique]

Dans quelle situation te trouvais-tu avant de travailler avec moi, après ton accouchement traumatique ?

Je suis mariée et j’ai 32 ans. En 2019 après une grossesse très suivie et angoissante, j’ai eu un accouchement qui m’a laissé traumatisée.

La violence, la douleur indescriptible, la peur, la culpabilité d’avoir espéré mourir pour en finir de ce cauchemar, les mots que l’on a pu me dire, cette impression de n’avoir été qu’un morceau de viande, de ne plus exister…et la culpabilité d’avoir loupé les premiers instants de vie de ma fille… tout ça était très dur à gérer.

Chaque anniversaire me replongeait dans ces moments douloureux et les larmes prenaient le dessus sur la joie de ces instants de vie.

Et puis il était inimaginable pour moi d’envisager une seconde grossesse car j’étais terrorisée à l’idée de devoir revivre un accouchement.

Qu’attendais-tu de cet accompagnement au départ ?

J’espérais être entendue, comprise. Je voulais pouvoir penser à mon accouchement sans avoir ce sentiment d’oppression et de souffrance. Sans être triste. Et puis aussi pouvoir envisager une autre naissance.

Quels ont été les résultats de ce travail fait ensemble ?

Les résultats ont été au delà de mes espérances! Grâce aux ateliers j’ai pu vider tout ce que j’avais sur le cœur en étant soutenue et entendue. Grâce à tes explications plus scientifiques j’ai compris beaucoup de chose qui m’ont fait tellement de bien! J’ai réalisé que je n’avais pas loupé la naissance de ma fille, j’étais là! Je suis passée de la culpabilité d’avoir mal fait au sentiment d’avoir été tellement forte et puissante pendant cette rude épreuve. Grâce aux ateliers j’ai aussi pu parler du ressenti qu’avait eu mon mari pendant l’accouchement avec lui, c’était très fort et émouvant. J’en ressors pleine de confiance en moi, je ne pleure plus en repensant à mon accouchement, je suis apaisée.

As-tu eu des hésitation à t'engager dans l'accompagnement des Ecouteuses ?

Déjà pendant longtemps je me suis dit “non mais c’est bon ça va aller avec le temps”. Et puis non, ça n’allait pas mieux. Pour les 3ans de ma fille, j’ai ressenti de nouveau la mélancolie qui revenait (encore plus forte). Et là en pleine nuit, j’ai écrit pour la séance gratuite. Je pense qu’il m’a aussi fallu ce temps pour prendre du recul et trouver la force et l’énergie de pouvoir m’investir à 100% dans ce travail.

Puis lors de la 1ere séance offerte, je t’ai trouvé lumineuse et bienveillante. La méthode de travail m’a plu, il ne restait plus qu’à me lancer!

Quelle aide as-tu trouvée auprès de moi que tu n’as pas trouvée ailleurs (autres professionnels, entourage…) pour guérir de ton accouchement traumatique?

Le fait que tu saches de quoi on parle, que tu sois “spécialisée” dans les accouchements traumatiques. Tu comprends et tu sais trouver les mots que l’on a besoin d’entendre. A chaque séance c’était un bonheur de te retrouver, ta bienveillance et ta gentillesse. Le fait que tu utilises le “tu”: on est dans une intimité que je ne pense pas qu’on puisse retrouver chez d’autres professionnels. J’avais l’impression de retrouver une amie à qui je pouvais ouvrir mon cœur à chaque séance, toujours avec empathie et bienveillance.

Que recommanderais-tu dans cet accompagnement ?

Il y avait beaucoup de travail à faire pour moi car il y a eu beaucoup d’aspects traumatiques dans mon accouchement…et pourtant ça a tellement bien fonctionné! Je ne regrette pas du tout de m’être lancé.

J’imagine que certaines hésiteront par rapport au prix. Honnêtement quand je vois le résultat que les ateliers ont pu avoir sur moi, ma vie familiale, professionnelle… ça vaut largement le cout !

Quand j’entends certaines histoires d’accouchement, je me dis que beaucoup de femmes auraient (eu) besoin des Ecouteuses dans leur vie!

Un immense merci à toi Amélie pour ton accompagnement qui a changé ma vie!

 

[Laura a suivi l’accompagnement Renaissance.]